Gestion locative

Déléguer ou gérer soi-même. Quelles sont les différentes solutions ?

Comment simplifier votre gestion locative ?

La gestion locative peut sembler très simple à appréhender si on en voit que le cœur : encaisser, chaque mois, le loyer de son locataire. C’est la raison pour laquelle de nombreux propriétaires se « débrouillent » seuls.

Pour éviter des risques inconsidérés dans un environnement en perpétuel mouvement, cela nécessite à la fois du temps et du goût pour la matière. Ce type de gestion est réservé à des amateurs avertis ayant du temps à consacrer à la gestion de leur bien.

Vous êtes propriétaire d’un bien en location et vous souhaitez vous libérer des contraintes liées à sa gestion ? Différentes solutions de gestion locative s’offrent à vous.

Les plateformes en ligne

Il existe des sites de gestion locative, pour certains gratuits, qui permettent aux propriétaires d’effectuer en totale autonomie, le suivi des loyers et des paiements, quittances, réservations, suivi des charges, relances, aide à la déclaration des revenus fonciers…

Ces sites en libre-service permettent d’utiliser un logiciel de gestion, mais rien ne garantit la fiabilité du site ni les informations qui y sont contenues. Il faut donc rester vigilant d’autant plus quand il s’agit d’un service gratuit.

Ces plateformes simplifieront la gestion administrative de votre bien mais ne vous apportent pas les garanties d’un professionnel, elles s’adressent donc à un public averti. 

La gestion locative déléguée ou totale

En revanche, si vous ne souhaitez pas intervenir dans la gestion de vos investissements, vous pouvez confier la gestion locative à un cabinet de gestion spécialisé. Ces cabinets sont justement là pour vous conseiller et prendre en charge l’intégralité du processus de location. Le propriétaire confie la gestion locative courante ainsi que toutes les décisions qui en découlent (mise en location, choix du locataire, mise en œuvre de travaux…) à son gestionnaire immobilier.

La différence entre les professionnels se fait alors assez peu sur les prestations prises en charge dans le cadre du mandat de gestion mais sur la tarification. En effet, de nombreux mandats comportent des facturations annexes (frais de prise en charge de dossier, frais administratifs, frais de courrier, frais d’accès à l’extranet du cabinet, frais d’ouverture de dossier de sinistres, honoraires sur travaux…).

Bien qu’onéreuse, cette formule permet de se décharger en totalité des soucis de gestion du bien.  

La gestion locative semi-déléguée

La gestion locative semi-déléguée consiste à confier uniquement la gestion financière et administrative à un gestionnaire immobilier. En contrepartie d’un coût nettement plus faible qu’une gestion locative déléguée, le propriétaire garde le contrôle d’une partie de la gestion (recherche locataire, entretien, travaux…).

Les gestionnaires sont alors des professionnels titulaires d’une carte professionnelle, d’une assurance professionnelle… Des offres existent désormais sur internet, par exemple la Gestion en Ligne, parmi les plus anciens.

L’intérêt de cette formule est double :

  • Coût beaucoup plus faible qu’un cabinet de gestion locative traditionnel
  • Meilleur contrôle de l’activité du gérant

En revanche, le propriétaire doit toujours s’impliquer dans la gestion locative de son bien.