En louant une partie de votre résidence principale, vous bénéficiez d’une exonération d’impôts si :

  • les pièces louées ou sous-louées font partie de votre résidence principale [1]
  • les pièces louées constituent la résidence principale du ou des locataires (ou sa résidence temporaire s’il justifie d’un contrat de travail saisonnier)
  • le prix de la location est fixé dans des limites raisonnables.

Pour 2019, les plafonds annuels à respecter sont les suivants :

187 €/m² en Ile-de-France

138 €/m² dans les autres régions

Cas particulier :

Si vous louez une ou plusieurs pièces (chambres d’hôtes) à des personnes n’y élisant pas domicile (à la semaine ou au mois), vous êtes exonéré d’impôts si les revenus perçus n’excèdent pas 760€ TTC/an. Au-delà, la totalité des recettes tirées de la location est imposable.

[1] Logement occupé huit mois par an au moins